Kiamika

Kiamika: quelques points de repère à découvrir

Une centaine de lacs, des vallées agricoles, un sentier écologique, des paysages exceptionnels et l’accès au lac Pimodan avec sa pourvoirie et son camping, pour partir sur l’eau en canot ou en kayak. Et ça, c’est tous les jours, pas juste les fins de semaine. Imagine.

Municipalité, parc et réservoir

Le parc régional de Kiamika et son réservoir… ne sont pas à Kiamika. Ils font partie de Rivière-Rouge, Chute-Sainte-Philippe et Lac-Saguay.

Parc régional de Kiamika
Les voici, “Here they are”!

Des performances de vitesse qui vont te faire grimper sur ton siège, c'est ce qui t'attend à l’hippodrome de Kiamika.

Les vrais de vrai
Les ponts couverts

Deux plutôt qu’un. Le pont ouest et le pont est sont les derniers ponts couverts jumelés au Québec.

1000 mètres, deux érablières

Impossible de taire ta gourmandise à Kiamika. En plus, nos érablières sont si près les unes des autres.

La ferme Michel Lacasse

Que ce soit pour les manger ou les décorer, c’est ici qu’on cueille nos citrouilles pour célébrer l’automne.

C’est pas ce que tu penses

Si on dit «tournoi de pitoune», tu penses à quoi? C'est le tournoi de hockey bottine, voyons! C’est une activité très populaire du Carnaval.

Carnaval d’hiver

Un bon coup

L’homme fort, la légende Jos Montferrand est venu défricher les terres de Kiamika (anciennement Ferme-Rouge) de 1932 à 1937. En plus de sa grande force, on dit de lui qu’il était un homme bon et qu’il défendait les autres contre les injustices. 

Ce dont on est fier

À la fois une épicerie, une quincaillerie, un dépanneur, une SAQ, une station-service, une station d’enregistrement de la faune et un magasin d’articles de chasse et pêche, le Marché de la Vallée est un indispensable à Kiamika!

Kiamika en images

L'Autre Laurentides

Un territoire dont tu
pourrais être le héros

Poursuis l'aventure

Appuie ici

Curieux. Débrouillard.
Tourné vers l’aventure?
Contacte-nous!

N’hésite pas à entrer en communication avec la MRC Antoine-labelle pour en savoir plus sur L’Autre Laurentides